[Tuto] Matelasser un tissu

Vous aussi vous avez envie de vous coudre une veste matelassée comme ma Magnésium mais vous n’osez pas ? Voici mes petits conseils pour vous aider à vous lancer

Définition

Indispensable dans les projets de patchwork, le matelassage est une technique qui consiste à donner un relief et de l’épaisseur à un projet. Cela consiste à mettre une épaisseur de rembourrage entre deux tissus, les 3 épaisseurs maintenues ensemble par une piqûre appelée quilting.

Alors ok côté mercerie, il n’est pas rare de tomber sur des tissus matelassés, auquel cas le travail est grandement facilité puisque les deux tissus sont déjà cousus ensemble, mais on est bien d’accord qu’ici je vous propose de choisir votre tissu extérieur, et de le matelasser vous même 😀 (au cas où vous n’auriez pas compris)

La pièce emblématique du prêt à porter est la fameuse doudoune matelassée ultra chaude et confortable qui nous transforme en un rien de temps en Bonhomme Michelin (enfin, je parle pour moi), mais pour éviter justement cet effet, je suis partie sur un autre style de vêtement.

Choisir son projet

Avant de se lancer, halte là ! As – tu bien réfléchi à ce que tu voulais matelasser ? Une pièce entière ? ou une petite partie d’un vêtement ?

Si l’on peut s’autoriser à matelasser la partie des genoux sur un pantalon, ou alors un empiècement sur un sweat, la seule et unique pièce qui peut l’être totalement est la veste. J’ai failli opter pour le patron Bernadette de République du chiffon qui s’y prête parfaitement – et certaines versions sont notamment à tomber – mais je ne l’ai pas en ma possession et cette seule contrainte a été fatale. J’ai donc utilisé le patron Magnésium d’Ivanne Soufflet mais qu’il a fallu adapter pour pouvoir le matelasser sans difficulté.

Alors attention, si comme moi vous souhaitez matelasser la veste Magnésium, quelques petites modifications sont obligatoires : supprimer les pinces poitrines, et l’embu de la tête de manche. Par contre, il n’est pas nécessaire de choisir une taille au dessus !

Les matières premières

Comme on veut matelasser un tissu, et donc lui apporter de l’épaisseur, on oublie toutes les matières un peu trop épaisses et extensibles. Popeline et batiste de coton, seront vos meilleures amies, mais un chambray léger, un satin de coton ou une viscose pourront tout à fait convenir.

Pour la ouate, j’ai personnellement utilisé le premier prix chez Mondial tissu, qui fait 1.5 cm d’épaisseur, et assez rugueux au toucher.

Conseils pour un matelassage réussi

  • Choisir votre motif

Pas besoin d’en faire des tonnes pour un matelassage réussi : de simples lignes parallèles feront l’affaire. Je les ai espacées de 4 cm sur ma veste Magnésium. J’ai la chance d’avoir une grande règle pour patchwork à la maison, mais une règle japonaise fera très bien l’affaire (et moins couteuse, exemple chez Rascol). Elle est graduée tout les 1 cm aussi bien en longueur qu’en largeur et sera parfaite pour tracer vos lignes de repères sur le tissu. Grâce à la règle vous pourrez parfaitement tracer les lignes perpendiculairement au droit fil de votre tissu (si vous faites des lignes horizontales comme moi hein !)

  •  Dessiner vos lignes guides

On part du principe que vous avez une machine à coudre standard, et non une quilteuse professionnelle, donc il va falloir tracer sur votre tissu les lignes sur lesquelles vous allez coudre pour maintenir les deux épaisseurs. Et c’est là que le stylo Friction entre en jeu ! Aucun souci pour dessiner sur l’endroit du tissu, au contact de la chaleur du fer, le style Friction disparaîtra comme par magie !

  • Découper votre tissu

J’ai coupé mes pièces en tissu selon le patron mais si vous avez peur que votre tissu ne se rétracte trop sous l’effet de votre matelassage, je vous conseille de découper une bonne marge de tissu en plus tout autour de vos pièces de patron (2-3 cm)

Par contre, il est impératif de couper grossièrement votre ouate autour de votre pièce en tissu. Vous couperez l’excédent lorsque que vous aurez quilter les deux épaisseurs ensemble à la machine.

  • Maintenir les deux couches de tissu

Etape hautement indispensable ; ne vous lancez surtout pas à la machine sans avoir préalablement fixé la ouate et le tissu ensemble à la main. Risque maximal de tout foutre en l’air à la fin ! Certains préconisent le fil de bâti, mais sérieux si vous n’en avez pas, vous pouvez vous en passer et utiliser un fil standard. Batissez à la main avec de longs points dans le sens contraire de votre matelassage ou si vous êtes en mode feignasse (promis je ne vous jurerai pas), l’option de mettre des épingles à nourrice passe aussi très bien ! Il faut juste vous assurer de les positionner de sorte que vous n’aurez pas besoin de les enlever à la couture !

  • Coudre à la machine

Pour des lignes droites comme sur ma veste, un point long ( de 3 à 4 mm ) sera parfaitement adapté. Prenez votre temps, et suivez bien votre ligne guide, et uniquement elle !

Après couture, enlevez les fils de bati, passez un coup de fer pour enlever les traces de stylo, admirez votre travail, et recommencez pour toutes les pièces de votre patron de veste !

Pour aller plus loin

  • Si les lignes parallèles pour vous, c’est trop simple, pourquoi ne pas créer un motif plus complexe ou prendre un tissu géométrique et suivre le quilter selon ses lignes pour le mettre en valeur ? Laissez vous inspirer par les articles de Grainline sur leur patron de la veste Tamarack !
  • Envie de prendre un vrai cours de matelassage, pourquoi ne pas visionner le cours d’Artesane sur le sujet ? Le patron disponible de la taille 34 à la taille 60 est même inclus dans le cours !

 

J’espère que mon article vous sera utile ! J’ai essayé d’inclure les réponses aux questions que vous m’aviez posé sur mon compte Instagram, mais si vous avez d’autres des questions, n’hésitez pas en commentaire je tâcherai d’y répondre !!

8 commentaires sur « [Tuto] Matelasser un tissu »

  1. Merci Clothilde pour ce tuto qui est très bien expliqué. Il va m’aider pour la réalisation de ma housse de machine à coudre matelassée 😉 Par contre, attention, le lien vers le site de Grainline pour voir la veste Tamarak ne fonctionne pas

  2. Merci beaucoup pour ce tuto. Je suis en train de coudre un tour de lit pour bébé et je l’ai matelassé. Je n’avais pas encore lu ton billet et du coup, j’ai un peu appris sur le tas ! Il faut effectivement bien épingler ou bâtir… sinon c’est raté. Bon, j’ai appris de mes erreurs et en définitive le résultat n’est pas mal.

  3. Chouette tuto . Dommage le site ne fonctionne pas.
    ATTENTION avc le bic friction car il peut faire des traces et décolorer vos tissus surtout ds les couleurs vives. (Rouge, bleu Foncé,…) faite un essaie avant😉

  4. Bonjour, merci pour votre tuto, il va m être très utile car j envisage de faire un blouson matelassé. Pouvez vous me dire si il existe un droit fil pour la ouate ? Comment dois-je la placer par rapport au droit fil du tissu ?
    En vous remerciant.

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.