[Réflexions] Instagram, les blogs et moi

Chers lecteurs

Aujourd’hui j’avais envie de réagir et de donner mon avis.

Je lis ça et là des mots qui me touchent :

« La blogosphère couture a changé » … « Marre de certains comptes IG qui sont de vraies publicités » … « Je culpabilise de voir que certaines personnes ont un budget couture mensuel quasi illimité » … « Je sature de cette sur consommation » etc etc…

◊   ◊   ◊

Je dois reconnaître que je suis d’accord avec cette idée globale qu’il y a trop de tout, et ce depuis quelques temps. Mais je pense qu’il est important de signaler que chacun peut se faire une place dans ce monde de la couture. Si quelques un-e-s d’entre vous ont envie de se lancer, lancez vous mais pas à la légère svp. Ne baissez pas la qualité, ne rogniez pas sur le modélisme, ne privilégiez pas la com’ surfaite. Soyez exigeants avec vous même, et faites un produit que vous aimeriez acheter.

◊   ◊   ◊

Je lis aussi régulièrement « le marché des patrons en taille 34-46 est saturé ». Mais soyons réalistes : plus on va coudre pour une minorité, plus il va être difficile pour une marque de gagner de l’argent et d’être rentable. L’appel de la grande taille est là, mais elle n’est pas la majorité alors mettons nous un peu du côté du créateur et comprenons le : la gradation pour les grandes tailles est spécifique, elle nécessite une formation supplémentaire et donc forcément un coût supplémentaire et pour gagner quoi ? Quelques clientes en plus…? Je ne sais pas si c’est rentable au début pour une marque de se lancer là dedans.  Alors sachons chercher au bon endroit des patrons grande taille qui ont fait leur preuve (Burda, Vogue, Butterrick…) et laissons nos marques françaises évoluer, regardez l’exemple de Deer&Doe qui a attendu quelques années avant d’élargir jusqu’au 52. C’est aussi un gage de qualité de prendre son temps… Soyons positifs aussi ! Au lieu de voir le verre à moitié vide, rendons nous compte qu’il y a plus d’offre pour la couture de la lingerie ou pour la couture pour homme, et ça, c’est un grand pas dans le monde de la couture, non ?

◊   ◊   ◊

Et la surconsommation alors ? On en parle ? Je vais peut être m’attirer les foudres mais j’ai envie de vous dire que c’est VOUS qui avez le pouvoir de faire changer les choses ! Nous ne sommes pas des portes-monnaies, personne ne nous oblige à acheter tel patron sorti récemment…

Vous en avez marre de voir ces comptes qui cousent le dernier patron sorti ? ou le dernier tissu à la mode ? Désabonnez vous de ces comptes !!! Faites du tri ! Privilégiez la qualité, plutôt que la quantité ! Vous n’en pouvez plus de voir la énième jupe taille haute ou la énième robe à bretelles ? Prenez du recul et concentrez vous sur l’essentiel. De mon point de vue, c’est tout à fait normal que les marques proposent les mêmes styles de patron. Dans une marque, on doit pouvoir retrouver tout type de vêtement mais c’est à nous de faire le tri et de ne pas acheter un énième patron de blouson, alors qu’on en a déjà plein dans notre patronthèque qui n’attendent qu’à être cousu.

 

J’ai adopté mon comportement depuis ces quelques années, parce que ce sentiment je l’ai vivement senti il y a 2-3 ans.

◊ Ma première étape a été de bien réfléchir avant d’acheter un nouveau patron, ou d’acheter un tissu dit « tendance », de définir un budget et de m’y tenir (max 70 €par mois). En général du coup, je me restreins aux marques que je connais et qui ont ma confiance.

◊ Ma deuxième étape a été de me désabonner de certains comptes Instagram qui me faisaient culpabiliser. Franchement j’ai moi aussi mes  » bêtes noires  » : certains comptes Instagram, certains blogs me hérissent le poil : des patrons tous qualifiés de « parfaits », des tissus tous « sublimissimes » ou des posts pollués par des hashtags à rallonge… je passe mon tour. Sans compter que la plupart de ces comptes manquent de transparence et c’est ce qui nous fait cruellement culpabiliser. On vous a offert du tissu ? Mais dites le bordel ! Pourquoi le cacher ?

◊ Ma troisième étape a été de prendre du recul avec tout ça. Instagram ne reflète pas toujours la vraie vie. J’adorais et j’adore toujours autant ce réseau social, mais il est vrai qu’il a perdu de sa superbe. Au début, l’idée c’était de partager ce qu’on était en train de faire de manière instantané, là, maintenant, tout de suite, et petit à petit, c’est devenu la recherche du beau. Moi, la première je ne l’utilise plus comme avant. J’aime prendre de jolies photos, faire attention au cadre, à la lumière mais jamais dans l’excès. Et en général j’utilise le mode « story » pour partager l’instant présent.

◊   ◊   ◊

Pas facile je sais de déceler le vrai du faux, l’authentique du fake, mais en tout cas, soyez critiques et posez vous les bonnes questions. J’essaye toujours d’être la plus transparente quelle que soit ma position, quand je teste un patron, quand je le reçois en échange d’une review, ou quand je reçois des petites choses en cadeaux. C’est important pour moi d’être honnête… Je sais que j’ai un certain « poids » dans le monde de la couture, cela fait 6 ans que je tiens un blog, et 5 ans que j’ai un compte Instagram ; je n’ai pas toujours conscience de l’impact que je peux avoir sur vous mes lecteurs, mais je tiens à garder une certaine authenticité histoire de maintenir ce que l’on aime tant dans notre blogo couture (comme mon projet capsule de l’année dernière qui a marqué nos esprits !)

◊   ◊   ◊

Sur ces mots, j’espère vraiment de tout coeur que vous prendrez conscience que vous avez le pouvoir de positiver. Laissons de côté les comptes ou les blogs qui nous font culpabiliser, ne confondez pas les blogs de couture avec les blogs mode qui sont uniquement des vitrines de publicité. Facilitez l’échange, l’entraide, le partage. N’oubliez pas que vous avez choisi de coudre vos vêtements, et donc vous avez déjà fait un choix  important : celui d’une alternative à celle du prêt à porter qui fait des dégâts, alors continuez sur cette voie.

Nous sommes des consomm’acteurs, ne l’oublions pas…

Sentez vous libre de commenter cet article, je vous lirai avec plaisir,

Publicités

46 commentaires sur « [Réflexions] Instagram, les blogs et moi »

  1. Youpi! 😃 tout à fait d accord avec toi 😉
    Pour moi la couture c est aussi l entraide et j ai fait de très belles rencontres grâce à la blogosphère mais je réfléchi de plus en plus à mes achats de tissus et je me demande souvent en lisant certains articles ou posts ! Mais comment font elles pour acheter des tissus aussi chers 😨 .je couds quasi tous mes vetements mais je ne peux pas mettre ces prix la !
    Je réfléchis aussi à reprendre le chemin de mon blog …je cède à la facilité trop souvent de la publication rapide !
    Bonne journée à toi 😍

    1. Pas facile de prendre le temps d’écrire un article de blog avec Instagram à côté, je peux très bien le comprendre… et puis concernant ces achats démesurés de tissu et patron, soit effectivement nous n’ont pas du tout la même qualité de vie soit ce sont des cadeaux mais pour le principe, j’aimerais pouvoir le lire clairement 😉

    2. Le problème c’est qu’on culpabilise très vite quand on voit défiler des tissus à des prix de fou sur des comptes très suivis. Alors que juste un petit mot comme quoi c’est un cadeau ferait tout de suite bien plus « humain » la sincérité paye toujours

  2. C’est toujours un plaisir de te lire et de voir à quel point le ton est juste !!! Grace au défi de l’an passé, j’avais commencé à essayer d’y voir plus clair et en ce moment même, je fais le point sur ce que je porte le plus souvent pour aller travailler et le we, les patrons que je n’ai pas encore cousus… pour essayer d’optimiser tout ça et ne pas être dans la surconsommation. Dans tous les domaines j’évite maintenant (nourriture, produits ménagers etc…).
    Au fait tu penses qu’il y a tant de personnes qui reçoivent des patrons et des tissus ??? Pourquoi ne pas le dire ??? Je comprends que c’est difficile de « critiquer » un cadeau mais la critique peut être constructive n’est ce pas ???
    Aller sur ce, je m’en vais essayer d’optimiser mes chutes (je n’aime pas le gâchis en général) avec un petit modèle du dernier Modes et Travaux HS…

    1. Je ne sais pas s’il y en a beaucoup de personnes qui reçoivent beaucoup de choses gratuitement mais j’ai mon idée bien précise sur certaines comptes par exemple que je préfère ne pas nommer… je ne suis pas là pour juger juste pour vous dire que moi aussi j’ai ma liste noire mais ça me passe au dessus. Jamais je me suis plaint de telle ou telle blogueuse parce qu’elle me fout des complexes à coudre les derniers patrons à la mode, je me suis tout simplement désabonné. Et je passe mon chemin, je ne leur accord aucun crédit et je n’aimerai pas du tout être à leur place. Et complètement d’accord avec toi sur la critique qui est constructive (qu’elle soit négative ou positive).

    2. Alors je ne sais pas s’il y’a beaucoup de personnes qui reçoivent patrons et tissus gratuitement mais j’en ai visé quelques unes… je n’ai pas envie de les citer pour la simple et bonne raison que mon article n’a pas pour but de stigmatiser quelqu’un mais juste de faire ouvrir les yeux aux autres ! Ne culpabilisez pas de voir tout ça et surtout si ça vous déplaît : désabonnez vous, ne suivez plus la personne !

  3. Et encore une fois je suis à 1000% avec toi et c’est aussi pour ça que mon choix de revieweuses est très limité car réfléchi en demandant des reviews à des couturières à qui mes patrons iraient en fonction de leur morphologie et de leur philosophie et non en fonction de leur nombre de followers.

  4. Tout à fait d’accord
    Moi aussi j’ai fait le tri et j’essaie de résister avec un tissu = un projet et ne plus acheter à tout va
    J’ai aussi supprimé les blogs et comptes Ista ou je retrouve des phrases telles que « je l’ai cousu en 36 ma taille habituelle et je n’ai fait aucune modification » Ca me hérisse le poil
    Moi j’aime bcp ton blog, les choses que tu oses, bravo, continue
    A bientôt
    Pascale

    1. Tout à fait d’accord avec toi, les blogs tout lisses sont d’une monotonie ! On voit bien que c’est très superficiel ! Mais je ne veux pas les juger – mon article avait juste pour but de dire : si ça vous saoule cette consommation de masse, désabonnez vous tout simplement de ces comptes superficiels

  5. Tout à fait d’accord avec ce billet. Même si je suis sûre qu’à mes débuts, les blogs m’ont permis de découvrir des patrons et d’oser me lancer. Je n’ai pratiquement plus un seul blog du départ car ils ont fini par être trop!!!
    Je suis sur instagram. Mon compte est plutôt confidentiel alors je mets plein # pour me faire un peu connaitre. Je n’ai aucune ambition professionnelle juste envie d’échanger avec de belles personnes. D’ailleurs mon compte est plutôt éclectique …
    J’ai trouvé une éthique sur votre blog et je vous suis, même si nous ne sommes pas de la même génération. En plus je prends des patrons en taille 46 et votre avis m’est précieux
    Donc continuez, ne changez pas trop et belles vacances

  6. Je tiens un petit blog et mon but est juste de partager mes coups de cœur ou mes galères de vous de couture. J’adore lire des articles complets sur d’autres blogs pour ainsi me faire une idées plus précise précise de tel patron et tel tissu (matière, qualité, tombé). Et je suis effarée de voir que beaucoup de couturière amateures ont fermé leur blog pour ne garder qu’un compte Instagram, poster une’ « jolie » photo de leur cousette, sans plus d’explication que « je l´ai coupé en 36. Il me va super bien, j’adore » suivi de 42 hashtag….. aucun intérêt à mon sens. Conservons les blogs, ne tombons pas dans l’excès et l’absence mode du dernier patron / tissu. Je suis donc d’accord avec cet article, c’est à chacun d’agir. Il ne suffit pas de râler et de ne pas être d’accord, il faut prendre le taureau par les cornes !

  7. Hello Clotilde ! Je partage complètement ta réflexion et tu développes d’ailleurs avec beaucoup de tact des propos que j’ai tenus sur Thread & Needles à ce sujet récemment.
    En effet, face aux dérives inévitables d’un loisir devenu à la mode, c’est bien à nous de faire le tri et de ne prendre que ce qui nous intéresse. Ce phénomène de mode a eu du bon, dans le sens où il nous permet d’accéder aujourd’hui à des techniques jusque-là confidentielles, comme la lingerie, le vêtement de bain et la couture masculine. Mais comme toujours, il y a des débordements liés à ceux qui profitent du système … que ce soient certaines marques, ou certaines blogueuses/instagrameuses qui voient là l’occasion de se rendre populaires, en servant de vitrines publicitaires à des marques de patrons ou de tissus. Nous avons tous notre propre arbitre et la liberté d’apprécier et de suivre ou pas ces tendances. Nos moyens personnels ne sont pas non plus tous les mêmes, et je ne jugerai pas une autre couturière qui aura un budget supérieur au mien, et qui se fera plaisir avec des coupons ou des patrons hors d’atteinte pour moi. Après tout, tant mieux pour elle, et à moi, cela n’enlève rien.
    Ce qui me gêne le plus actuellement, c’est essentiellement la multiplicité d’offres semblables (patrons et tissus) et la difficulté pour moi, en tant que consommatrice, de savoir faire le bon choix en terme de qualité. Une certaine opacité règne sur les compétences réelles des créatrices de patrons … on peut être bonne styliste, avoir une personnalité super sympa et un excellent sens du marketing, savoir se faire entourer et porter par des copines IG influentes, et ne pas savoir patronner correctement ses idées par exemple … Mais nous, comment pouvons-nous le savoir ? Avec un peu de bouteille en couture certains indices nous éclairent, mais pour des débutants, c’est plus compliqué … Ce n’est pas le prix qui va nous mettre sur la voie, car ce ne sont pas les patrons les moins chers qui sont les moins bien tracés … De même, j’aurais tendance à me méfier des patrons ou tissus qui ne remportent que des éloges … parce que cousus par des personnes à qui ils ont été offerts et qui n’osent pas en faire une critique constructive … Je préfère attendre quelque temps que le tout ait été aussi cousu par des couturières lambdas qui en feront des retours objectifs, pour me faire mon idée.
    Et comme tu le dis, à chacun de nous de « consommer » la couture comme il l’entend, frénétiquement, passionnément, ou de manière plus réfléchie et dans un cadre plus large de raisonnement écologique et économique.
    Pour ma part, la couture reste un loisir /passion indispensable à mon équilibre, mais auquel j’intègre progressivement des critères plus pertinents de choix de modèles selon ma morphologie, de choix de tissus, et d’utilité réelle dans ma garde-robe. Je préfère coudre moins et soigner davantage mes finitions et les adaptations de patronage. Je continue à suivre les sorties de patrons, mais je deviens plus critique dans mes achats et moins impulsive. Bref, je prends peu à peu de la maturité en couture, et ça ne m’empêche pas de m’y épanouir !
    Merci pour cet article qui permet de poser des jalons de réflexion ! Bon dimanche, bisettes !

  8. Kikoo, comme d’habitude une publication réfléchie qui fait du bien; je n’ai pas de blog, j’en visitais beaucoup et comme j’étais débutante je me trouvais de plus en plus nulle ! j’ai moi aussi fait du tri dans mes lectures et arrêté de me dévaloriser grâce à un groupe couture monté dans une maison de quartier…..oui on fait des erreurs, oui on joue du découd-vite, moi je battis beaucoup, ça me rassure et j’achète selon mes tous petits moyens, je ne coupe pas de 36 ( ça c’était avant…) sans modifications; mais quel plaisir je prends et encore plus à lire les quelques blogs pour lesquels je suis restée fidèle. Merci à toi, ne change rien, tu nous fais du bien ! Bye

  9. Bonjour Clo , je te suis depuis 2 ans environ et j’aime lire tes posts! Pour ma part je ne suis pas heurté par certaines blogs ou comptes Instagram. Chaque couturière est libre de son budget couture, d’acheter les derniers patrons…moi j’adore tout ce que je vois sur Instagram, ça me donne plein d’idées, ça m’inspire. Bien sur nous sommes des consommatrices et nous devons essayer de consommer mieux mais difficile de résister a des beaux tissus ou des jolis patrons!

  10. C’est toujours un plaisir de te lire 🙂
    Tes réflexions sont justes et dosées, posées avec du recul et bienveillantes envers toutes et cela fait du bien !

    Je confirme en tant que créatrice qui vais du 34 au 58 : grader en grande taille c’est beaucoup de boulot pour en effet peu de personnes. Je le fais pour ma part depuis le début pour la raison que j’aime tellement toutes les femmes ! C’est mon cœur qui le fait mais ce n’est clairement pas rentable. Au début je faisais une version papier pour les grandes tailles aussi mais j’ai dû arrêter pour ne faire que du PDF. La réalité se frotte parfois aux idéaux !
    Et outre la gradation et les plans de coupe qui sont différents il y a aussi Le montage de certaines zones. Ce qui fait aussi faire 2 livrets.

    Chacun fait comme il le peut, et dans tout cela n’oublions pas de rester bienveillantes entre nous toutes.

    Au plaisir de te lire,
    Mouna

  11. Merci pour cette mise au point que je partage, notamment à propos de la surconsommation. En effet, même s’il est toujours du point de vue éthique plus juste de faire soi-même ses fringues plutôt que de les acheter dans des chaînes qui font fabriquer au Bangladesh, faire dix, vingt tops, robes ou jupes, avec 36 patrons différents est aussi de la consommation car, en fait, on n’a pas besoin de tout ça.

  12. Un billet bien pensé,, je suis une couturière amateur, je suis depuis deux ans des blogs et des podcasts de couturieres. J ai appris plein de trucs, d astuces, d adresses….et pour tout cela un grand merci à celles et ceux qui prennent le temps de partager tout cela via le net.
    Mais, il y a un mais…ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui ce dit, gardez un peu de bon sens, de lucidité…je zappe quand on me vante tel ou tel article, je suis preneuse d avis mais pas de publicité à peine voilée. Sinon, je suis toujours surprise de la quantité de vêtements que certaines cousent!
    Pour ma part, coudre mes vêtements ne signifie pas multiplier mon vestiaire, mais me faire plaisir à coudre, porter mes réalisations . La couture a un coût, on peut être tenté de faire la course au matériel le plus performant, les tissus les plus sélects, les patrons en pagaille…chacun son porte monnaie 😉. Je vous souhaite un bel été

  13. Merci! I am new to IG and it is as you say. It is helpful to see new design ideas. Though I only buy patterns once or twice a year, I spend so much time « dream shopping. » Thank you for the wake-up. And for continuing to blog.

  14. Mon blog qui a 8 ans a peu de lectrices (et un lecteur) mais je continue à publier des articles, il me sert de memoire du temps qui passe. Je suis certes sur IG mais ce n’est pas pareil.
    Le fait de copier tissus et patrons peut être vu comme un coup de chapeau à celles qui font de belles choses. Moi quelquefois je vois un petit défaut sur un ouvrage et cela me rassure un peu. J’ai fait comme toi du tri dans mes suivi de blog, quand aux patrons je vais vers des marques dans lesquelles je me retrouve, on decele vite celles qui ne sont pas sincéres, on n’empechera jamais la surconsommation.
    Merci de cet article bien tourné qui donne à réfléchir.

  15. Merci pour ce billet je ne peux qu’adhérer. Et j’irai même plus loin : quand tu dis qu’il est normal que les marques proposent toutes plus ou moins la même chose. Mais les boutiques de prêt à porter elles font quoi à votre avis ???? Elles proposent toutes la meme chose aussi ! La couture n’y déroge pas et pour cause les marques se calent sur ce qu’on réclame. Cependant je préciserai que Oui la blogo a changé et notamment au « profit » d’IG. Il y a moins de blogs couture, enfin moins de blog…. disons plutot que les blogueuses sont moins « assidues » et plus présentes sur IG. Je trouve ça dommage. Je comprends tour a fait. Cest sur que IG cest plus rapide on prend une photo 4/5 lignes de blabla avec les infos principales et cest bon on a « blogué ». Parce que Oui nos rythmes de vie sont difficilement compatibles avec l’activité de blogueuse. Cest exigent de bloguer, ca prend du temps et quand les enfants s’en mêlent en pointant leur bout de leur nez cest encore plus difficile. Alors je ne blâme personne moi la premiere jai du mal à tenir mon blog Ca fait un moment que je n’y suis pas retournée mais Ca fait un moment aussi que je n’ai pas cousu. Alors je ne blâme personne mais je regrette qu’IG ait pris le dessus. Merci en tous cas pour cette mise au point. Je terminerai par dire que nous tenons les cordons de la bourse Alors servons nous en pour voter et faire entendre nos desirs.

  16. Je dirai juste merci ! C’est tellement vrai !
    Je ne suis pas sur instagram, mais c’est vrai que sur les blogs on a l’impression que certaines ne font que ca et claque pas mal d’argent dans la couture (et le tricot)…mais Je ne les suis pas (plus).
    Je suis dans une démarche anti surconsommation donc j’essaie d’acheter que ce dont j’ai besoin (et de réutiliser les mêmes patrons…c’est plus rapide en plus ;-))…et je ne suis pas du tout la mode ! Et vu le temps que je mets à faire les choses…
    Le plaisir (et utile) avant tout !

  17. Merci Clotilde pour cet article très intéressant. J’ai lu les commentaires des autres personnes et je suis d’accord avec elles. Je suis tout de même bien contente de pouvoir lire les blogs pour me faire une idée des patrons qu’on peut trouver sur le marché et connaître le goût du jour. Par manque de temps, j’essaye de me concentrer sur quelques coups de coeur. J’ai arrêté d’entasser des tonnes de patrons, je préfère mettre un lien dans la barre de mes favoris quand un patron me plaît pour le retrouver au cas où j’aurais un jour le temps de le coudre. J’essaye également de porter un maximum les articles que j’ai cousus, tant pis s’ils ne sont pas parfaits (ça m’oblige à m’améliorer encore et encore).
    C’est toujours un vrai plaisir de te lire.

  18. Tout simplement merci pour ce billet , au ton tellement juste, positif, bienvaillant. Toujours le même plaisir de passer chez toi. Pour moi la couture me permet d’allier plaisir et utilite et la blogosphère devrait être synonyme d’entraide, de solidarité….

  19. Super article qui exprime clairement ton point de vue. Pour ma part il m’arrive de recevoir des patrons gratuits. Mais Comme toi, j’ai un budget couture limité, Et il m’arrive d’acheter à des marques dont je suis proche, pour leur montrer mon soutien. Parce que vivre de ses patrons n’est pas aussi facile et glamour qu’on le croit.
    Toujours en ce qui me concerne, je fais des choix. Je n’accepte que ce qui me plait et que je vais porter. Si je n’aime pas je ne fais pas. Si je n’ai pas le temps (parce qu’on a quand même une vraie vie) je décline. Alors oui j’aime ce que je couds… parce que je couds ce que j’aime…
    Certains comptent qui « cousent tout » sont auSsi bien utiles pour moi, Comme les versions de testeuses car elles me permettent de me faire une idee plus précise d’un modèle. Je suis une grande fan de blogs coutures. En sous-marin souvent, Mais j’adore découvrir les choix d’autres couturières.
    Enfin j’ai auSsi envie de retourner la remarque « marre de ces comptes qui cousent tout », « c’est tjs les mêmes » etc… Comme tu le dis personne n’est forcé de rien, et puis marre auSsi de l’hypocrisie des gens qui sont capables de se confondre en compliments dans un commentaire Chez qqn de tres suivi pour ensuite raler sur la surconsommation…
    Pour finir, la couture c’est pour moi un plaisir, le blog un moyen d’expression, Une façon de me canaliser. Une passion qui m’a auSsi apporté bcp humainement, par des rencontres Et des échanges bien au delà du fil Et des aiguilles.
    Bises Clo 🙂

  20. Bonjour et merci pour ce billet !
    Je suis tout à fait d’accord sur le fait que c’est à chacun(e) d’entre nous de réfléchir à ce qui nous est donné à voir ou à lire. Personne ne nous oblige à acheter aucun patron ou aucun tissus !
    Perso, étant dans la catégorie « grande taille », la distance avec ces miroirs aux alouettes que peuvent constituer certains comptes a toujours été facile à prendre : la plupart du temps les patrons (ou les morphologies) ne me concernent pas !
    J’achète peu de patrons, uniquement ceux proposés par des marques pour lesquelles les grandes tailles ne sont pas accessoires, et je couds et/ou détourne plusieurs fois les mêmes modèles (quitte à copier des créatrices qui ne proposent pas ma taille à partir de patrons achetés à ma taille !).
    Cette question de l’offre « plus size » m’interroge quand même régulièrement… Autant je peux comprendre que le patronage soit spécifique, autant j’ai du mal avec cet argumentaire qui veut que ça coûte plus cher d’imprimer du papier avec un large éventail de tailles plutôt qu’avec 4 malheureuses tailles standard. Je n’ai pas l’impression d’être si minoritaire non plus et le fait de sortir des tailles standard fait quand même largement partie des motivations qui m’ont amenée à coudre de plus en plus, plutôt que de faire les boutiques et d’en sortir déprimée, limite humiliée…
    J’aimerais bien entendre davantage les marques sur ces questions.
    Bref.
    On peut aussi suivre des comptes juste parce qu’ils sont jolis. Prendre l’air du temps, quand on en n’est pas dupe, ce n’est pas forcément négatif !

  21. Yes! From what could understand through Google translation 😀 I very much agree with what you say here. I have enjoyed your blog for quite a while. It’s up to us all to regulate our own consumption… of fabric, patterns and social media! I don’t enjoy being annoyed by others so I’ve definitely unfollowed some accounts. Here’s to keeping it real and being true to ourselves and our own values!

  22. J’approuve entièrement cet article ! Ce qui me parait important à l’heure actuelle où tout va très vite, autant du point de vue des technologies modernes, que de la sortie de tous les patrons indépendants et autres, c’est de bien garder notre identité propre en tant que couturières amateures. Et, continuons à faire vivre nos blogs qui, me semble t-il, sont plus appropriés au partage couture que instagram, notamment pour expliquer nos démarches.

  23. Bonjour,
    C’est très rare que je commente mais j’avais juste envie de dire ce que les blogs couture m’ont apporté : la joie de voir de jolies choses fait main et portées par de vraies femmes, ce qui du coup a stimulé mon envie quand j’avais un peu la flemme, la découverte de créatrices à côté desquelles je serais peut-être passée, de modèles qui m’ont fait craquer. Mais les blogs m’évitent aussi parfois d’acheter tel ou tel patron en me rendant compte en le voyant porté qu’il ne correspondrait pas à ma morphologie ou mon style, ou en lisant une critique honnête (pour 15 € je veux un produit de qualité).
    je ne suis pas sur les réseaux sociaux et je n’ai pas de copines couturières autour de moi, alors merci à Clo et aux autres de partager notre passion commune !

  24. Bonjour,
    Je suis entièrement d’accord avec toi. A nous coutieres / couturiers d’être acteurs et maître de notre consommation. J’achète peu de patron mais mon achat est réfléchi : d’où vient-il? Qui est le créateur? Est-il indispensable à ma garde robe? Quand je fais le choix de payer 12 /15€ un patron je veux etre sure de mon choix.
    Quand aux réseaux sociaux,certains compte IG sont en effet à prendre au 2d degré et d’ autres sont de vrais mines d’infos et de richesses car un vrai travail d’explications , de recherches, d’expériences y est fait par leurs auteures. C’est pour cela que ton compte et qques autres font partis de mes abonnés sur IG.
    Nous sommes libres de nos achats et de « non achats ».
    Merci pour tout.

  25. Bravo ! Les choses sont claires, et j’adore votre prise de position qui rejoint la mienne !
    Je ne suis pas votre blog depuis longtemps car je ne l’ai découvert que récemment, mais j’aime votre ton, sans fards, vrai. C’est pour çà d’ailleurs que je me suis abonnée. Je ne suis que très peu de blogs, mais ils sont de qualité !! Pas besoin de faire de la boulimie, c’est comme pour tout, mieux vaut peu mais bon, que beaucoup et médiocre…..
    Je fais de la couture depuis (très) longtemps, mais je dois dire que ce sont les blogs qui m’ont fait découvrir de nouveaux créateurs/créatrices, me sortant ainsi des traditionnels Burda/Butterick et leur classicisme, certes de bon aloi, mais pas toujours bien moderne avouons-le. Grâce aux blogs, j’ai aussi trouvé une mine d’infos, notamment sur des fournisseurs par Internet auxquels je n’aurais pas pensé. Car sur Internet, que ce soit pour les tissus ou la mercerie, il y a un choix à tomber, et des prix (quand on sait chercher) qui font du bien à mon porte-monnaie (parce que lui, contrairement à mon anatomie, il ne s’est pas arrondi avec le temps, hélas).
    Donc que du positif pour moi ! Et puis de voir de vraies femmes porter certaines tenues, çà met du soleil dans le coeur quand on ne s’habille pas (plus) en 36. Que les rondeurs ne soient plus une tare à cacher dans des machins informes, mais une beauté naturelle mise en valeur, çà, on ne le voit que sur les blogs, parce que dans les magazines ou catalogues, mêmes si certains font quand même quelques efforts, on a quand même une majorité de mannequins de 17 ans-1m80-taille 34 qui nous présentent, telles des cintres, des fringues qu’une petite minorité d’entre nous pourra porter sans avoir l’air ridicule (un peu, beaucoup, ou même…). J’aime aller justement sur tous ces blogs qui me proposent du vrai (et pas du rêve) car çà me permet de voir la coupe du vêtement sur une femme normale. Et çà m’aide pour mes choix. J’ai le souvenir d’avoir acheté des patrons et d’être très déçue du résultat car sur le papier çà avait l’air top, mais sur moi, çà n’allait pas (et pourtant, il y a eu une période où j’étais très mince). Les (bons) blogs permettent aussi d’avoir tout un tas d’explications sur les éventuelles difficultés rencontrées en cousant tel ou tel modèle, d’avoir des conseils, des photos zoomées sur des détails, des finitions, et çà c’est formidable quand on a personne d’autre qui fait de la couture dans son entourage !
    Mais çà, c’est sur les blogs, car effectivement sur IG, on a de la photo « kleenex », de l’instantané sans discours constructif, et bof, personnellement, je n’adhère pas. Du coup, je n’y vais pas. Personne ne m’y oblige d’ailleurs !!! Je suis bien libre de faire ce que je veux derrière mon ordinateur !!
    Que ce soit pour acheter de l’électroménager, un bouquin, du tissu, ou un patron, il faut juste savoir faire la part des choses entre le truc que l’on aimerait bien avoir, le machin qui fait de l’oeil mais dont on n’a pas besoin, le truc hors de prix, et la chose indispensable qu’il faut impérativement. Puis ensuite comparer les infos glanées sur la toile, rejeter ce qui ressemble trop à des pubs déguisées, ne prendre en compte que les avis qui semblent vrais, et à partir de là, se faire sa propre opinion.
    Il me semble que nous sommes de grandes personnes capables de faire le choix qu’il faut, en fonction de nos besoins spécifiques, notre budget et nos goûts, et ne pas nous laisser abuser.
    En tous cas, bravo Clothilde ! Vous avez bien fait de remettre les choses à leur place !

  26. Tout à fait d’accord avec ce que tu exprimes, je suis tout de même étonnée de voir qu’il faille faire ce genre de mise au point régulièrement. Les gens ont perdu leur sens critique? ils n’ont plus leur libre arbitre? Moi aussi , il y a longtemps que j’ai fait du tri dans mes lectures et mes abonnements, lorsque quelque chose ne me plait pas, il y a la possibilité de cliquer là-haut à droite sur la petite croix rouge ! Moi aussi je fais partie du panel des grandes tailles et je ne trouve pas toujours des patrons qui pourraient m’aller, donc j’ai appris à me les grader toute seule à partir de ce que je possède déjà, parfois ça marche, parfois pas, j’apprends de mes erreurs. Tout comme « La violette du loup » je copie les créatrices qui ne proposent pas ma taille. Puis ma garde-robe n’étant pas extensible, je couds peu mais j’essaie de le faire bien en soignant mes finitions, je suis heureuse de pouvoir porter plusieurs saisons un vêtement qui me plait et que j’ai pris plaisir à coudre et si le tissu utilisé tient la route ( là aussi, il y aurait matière à dire) c’est le bonheur! J’ai commencé la couture dans les années 70 ( ouch, ça fait mal ) du temps où il fallait se débrouiller toute seule avec Burda et consort, je dis merci à la blogosphère de m’avoir permis de progresser et d’avoir repris la couture qui est devenu ma bulle bien être. J’en profite pour dire aussi NON à la mort des blogs!

  27. Merci Clotilde pour ton article !
    J’avoue que je suis toujours un peu perplexe lorsque je découvre – mille ans après la bataille comme d’hab – les polémiques. Comme tu le dis si bien, nous sommes tous responsables de ce que l’on achète, couds ou regarde. Si on n’aime pas, on passe à autre chose et puis voilà.

    J’ai bien du mal à comprendre pourquoi tant de polémiques sur les blogueuses couture… On est tout de même pas si nombreuses comparé à d’autres domaines (mode, beauté, voyage, etc…) et j’ai bien du mal à croire que certaines sont « arrosées » ou mal honnêtes. Suis-je encore trop cui-cui les petits oiseaux ? Peut-être… Ou alors je ne les suis pas tout simplement ? Car de mon point de vue les blogueuses que je connais et que je suis sont toutes passionnées, respectueuses et franches. Et elles prennent beaucoup de leur temps et de leur énergie à partager !

    Des bises miss, et bravo pour tout ce que tu fais ♥

  28. Hello Clotilde, merci pour cet article que je trouve bienveillant et ouvert à l’échange à la discussion. Pour ma part je reçois souvent des patrons et tissus gratuits. Je m’impose deux choses 1)le faire par plaisir et si mon temps le permet 2)Etre sure que le vêtement sera porté car oui je porte quasiment tout ce que je couds!!!! C’est d’ailleurs la 1ère question que je me pose : en ai-je besoin? Je veux dire je couds bien pour m’habiller!! Et ça c’est méga chouette!!! Avec IG il faut évidemment savoir prendre du recul face à certaines photos, c’est pas la vraie vie on le sait et je pense que certaines personnes sont plus ou moins sensibles à cela. Aujourd’hui j’ai créé ma micro entreprise, et mon blog et IG constituent un peu ma carte de visite, je deviens exigeante en terme de publication et je me dois de faire attention à la qualité de mes photos, surtout que je vais peut être réduire mon activité professionnelle donc il faut que je fasse attention à ce que je publie (pas de vie perso par ex)
    Et étonnamment, j’ai deux cartons de tissus chez moi, pas plus et cela étonne toujours, je suis archi économe truc de fou, je m’impose cette rigueur et c’est devenu naturel maintenant… Je n’ai pas de pb à ne pas me jeter sur LE patron ou LE tissu à la mode. Surtout si ça me plait pas, ça m’est égal, le seul et unique but ; se faire plaisir!!!
    IG m’a permis tellement de rencontres chouettes, et ça c’est tropppp bien!!!! Biz Anne-Charlotte

  29. Bien d’accord avec tes réflexions. C’est à chacun(e) de se mettre des limites et de choisir ce qu’il a envie de voir ! J’ai abandonné certains blogs, pourtant jolis à voir, mais trop loin de ce que je cherche sur le web.
    Si je suis le tien, ce n’est pas par hasard ;-). Merci de continuer à nous informer et nous donner simplement envie de nous lancer et de progresser en couture dans cet esprit.

  30. Merci pour ton article qui invite à réfléchir et qui montre que nous sommes les seuls maîtres des blogs que nous suivons, des nos achats …
    A nous d’être plus exigeants 😉

  31. Un article dans l’air du temps………….. Instagram je n’y suis pas et je ne fréquente pas, cela ne m’a jamais vraiment attirée.
    Le business qui a envahi la communauté couture c’est pas nouveau j’avais fait un article qui aborde ce sujet en …2015 !!! (http://marmottacouture.kazeo.com/quelques-reflexions-sur-les-blogs-en-general-et-le-mien-en-particulier-a122341804) et ça reste terriblement (voire encore plus) d’actualité !
    Le format blog n’a plus le vent en poupe et c’est bien dommage… c’est un espace que l’on peut personnaliser à sa guise, où l’on peut détailler la réalisation d’un projet, créer des pas à pas, partager, échanger…
    Je montre souvent les différentes étapes, l’envers de mes vêtements, et fais des focus sur des détails ou des techniques précises. Cette démarche est loin d’être la généralité…. Alors oui j’approuve tout à fait ton attitude envers certaines blogueuses/instagrameuses mais personnellement je ne les fréquente pas donc je suis bien à l’abri !!!

  32. Bonsoir et surtout merci pour votre blog que j’aime suivre! Je me réjouis de voir la couture devenu tellement « in » Oui! J ai un certain « âge » et utilise ma machine à coudre avec plaisir! Internet lance des modes et voilà mon gain de sel dans cette réflexion. Pourquoi toutes se précipiter sur la même chose alors que nous sommes différentes? Coudre ses vêtements permet d’être créative. Pas facile de marier modèle, type de tissu et sa propre morphologie. Pourquoi s’énerver sur celles à qui tout va? ou celles qui dépensent à tout va? Ce n’est pas mon cas mais j’aime regarder de jolies tenues bien portées, réalisées avec soin en toutes les tailles! Pour ma part, je collectionne les revues Burda et utilise un patron de base tracé par une professeure de couture que je détourne à toutes les sauces en m’inspirant de partout. Un truc pour ces fameuses planches ( il y a quelques années, Burda fournissait le double de planches pour le même nombre de modèles que contient une revue) Surligner avec un feutre de couleur contrastante le tracé à recopier ensuite sur du papier à patrons facilite la tâche. Il existe maintenant tellement de revues et de livres consacrés à cette activité! Vive la couture et belles réalisations à toutes! Béatrice

  33. Je suis d’accord totalement, je trouve que trop de filles font de la pub et j’en passe, moi j’ai un blog et j’y tiens, malheureusement depuis mon mariage l’année dernière et mon boulot aux urgences, plus trop le temps, j’attends avec impatience mes vacances, pour le mettre à jour. Je ne vais plus sur beaucoup de blog qui sont devenus et ne font que de la pub, après je me suis aussi désabonné de certains comptes etc qui ne me tentent pas du tout

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.