Myosotis, Deer&Doe

Attention, robe coup de coeur aujourd’hui ! Vous êtes prévenues !

Aujourd’hui, c’est un peu ma petite madeleine de Proust, un retour à mes premiers amours en couture quoi : Deer&Doe. Avec Deer&Doe, j’ai l’impression d’avoir franchi beaucoup d’étapes en couture, et d’avoir tenté mes premières expériences. Ma première couture en jersey ? c’était avec le T shirt Plantain ; la première fois que j’ai porté un short ? C’était avec Chataigne ! ; Mes premiers pas de testeuses ? Avec Eléonore quoi !

Bref, Deer&Doe est là depuis le début pour moi (et pour beaucoup d’entre vous d’ailleurs) et c’est toujours avec un petit pincement au coeur que je découvre les collections ! J’ai toujours gardé plus ou moins un oeil sur les sorties, et même si certains patrons ne m’emballent pas plus que ça à première vue, je connais le potentiel de la marque, et je sais qu’essayer un patron Deer&Doe, c’est l’adopter ! Ceci dit, je n’ai même pas eu besoin d’attendre longtemps pour me convaincre : la robe Myosotis de la dernière collection m’a littéralement fait craquer !

Certains patrons ont besoin d’un temps d’incubation pendant des mois voire des années parfois, pour Myosotis, ça n’a vraiment pas été le cas ! Coup de coeur absolu ! Moi j’y retrouve mon amour pour  le Deer&Doe des débuts : les petites robes légères faciles à porter qui font que l’on est hyper fière de les coudre, puisqu’elles vont être portées dans la foulée ! L’hystérie de découvrir un modèle, et l’addition qui en découle presque instantanément.

Myosotis était dans mes pensées nuit et jour : comment allais je la coudre ? Avec quel tissu ? Et les boutons ? Et si je cousais une version raccourcie en blouse également ? Est ce que je mets les volants aux manches ? Et sur la jupe ?

Limite un peu handicapant le truc.

Tu vois ce que je veux dire ? Le genre de projet qui monte tout en haut de ta to-do list, et qu’il faut que tu couses coûte que coûte,  et très vite,  genre c’est une question de vie ou de mort, parce que là, tu y penses à longueur de journée et surtout, tu n’arrives pas à penser à AUTRE CHOSE !!!

Donc un beau jour je me réveille, et je me dis… tiens, et si je me cousais une jolie robe pour être la plus jolie de Maman pour la fête des mères…? Bref, l’occasion parfaite pour coudre Myosotis qui commençait sérieusement à m’obséder. Je l’ai cousu en une traite, en un après-midi, c’était plié.

J’ai pris un tissu – limite au hasard dans mon stash (sinon, j’y serais encore !) – ce coton tout léger à l’imprimé géométrique discret sur fond blanc. Tiens, une robe à dominance blanc, ça change, et Dieu que ça fait du bien ! Sur les photos, je me rends compte que la robe ressort bleue mais je vous assure elle est bien blanche hein ! (les mystères de la photographie !)

J’ai coupé une taille 46 (mes mensurations standards chez Deer&Doe) et c’est parfait ! Certains diront que les pinces poitrines pourraient être retouchées pour être plus en face de ma poitrine, mais je m’en fous, je trouve que le corsage me va super bien, et de profil c’est tout aussi joli ! (oui je fais ma rebelle, et alors ?). Le col V est parfaitement bien dessiné, la bonne longueur, c’est l’idéal, je suis fan de chez fan ! Les fronces ne sont pas too much, la longueur de la jupe pile comme j’aime, et le petit col mao trop mignon… non non n’insistez pas je ne lui trouve pas de défaut à cette petite robe !!!!

C’est quand même le pied ça… après des années de couture, de réussites, d’échecs, de tests, de grincements, d’arrachages de cheveux, etc, etc…. j’arrive à encore ressentir cette grande joie intérieure quand un patron se déroule sans accroc, de A à Z… Et en plus, je suis tellement heureuse qu’Eléonore propose une alternative beaucoup plus moderne que l’autre robe chemise de la marque  (Bleuet, beaucoup trop rétro à mon gout), car Myosotis a vraiment tout bon, elle est oversize mais flatteuse, pile dans l’air du temps ! Punaise, de punaise !

Patron Fournitures
Myosotis, de Deer&Doe

Patron disponible au format pochette (14€ de la taille 34 à 46) et au format PDF (11€ de la taille 34 à 52)

200 cm de coton léger imprimé graphique, Marché St Michel3 boutons en bois

 

Présentation ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Clarté des explications ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Facilité de réalisation ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Coupe du vêtement ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Points forts Points faibles
Patron de couture disponible en deux formats (pochette ou PDF à imprimer)

Robe ultra facile à porter, qui peut aussi bien se porter raccourcie en petite blouse

Très flatteuse, elle peut convenir à la plupart des morphologies.

Technique Coudre des pinces

Coudre une parementure

Bien répartir des fronces

Coudre des poches dans les coutures côté

Poser un col proprement

 A refaire ? Bien sur que ouiiiiiiiii

Cette robe, c’est une déclaration d’amour, une envie d’en coudre d’autres, de soigner les finitions, de sélectionner de belles matières et de les porter avec amour ! Je m’y sens super bien alors ne soyez pas étonnées si je vous en montre d’autres versions un jour…

Je vous embrasse

16 commentaires sur « Myosotis, Deer&Doe »

  1. Ton article est vraiment trop mignon ❤ si j'avais plus de temps, je me laisserais bien plus souvent emporter dans des réalisation de vêtement de cette marque que je place dans mon top 3 des marques de patron. ❤ On ne sais jamais, d'ici cet été que j'ai le temps de m'en coudre une…

  2. Bravo pour ta jolie robe qui te va extrêmement bien. On la dirait tailler pour toi ! Tu me donnes franchement envie de m’en faire moi aussi une.
    Je rentre moi aussi dans le cercle obsessionnel!! 😉

  3. Tu finis moi aussi de me convaincre ! Cette robe à l’apparence toute simple me paraît en effet bien travaillée, mais j’avais peur que les fronces ne soient pas très flatteuses… Elle te va trop bien en fait ! Je me souviens avoir connu cette obsession quand zephyr est sortie… limite je n’en dormais plus…

  4. Je dois avouer que je n’étais pas très attirée par le modèle a sa sortie. Disons que je n’e. Avais pas vu le potentiel. Mais au fur et à mesure des réalisations des differentes personnes, je tombe amoureuse de ce modele 😍 j’adore ta version, dans ce tissu assez simple, mais grâce auquel on voit tout le potentiel du modele 😉

  5. Comme elle est jolie! Je viens tout juste de finir la mienne en double gaze et je suis fan fan!
    Par contre ma version fait légèrement plus oversize que toi!
    J’adorerai trouvé un joli satin de coton comme toi pour en faire une autre! 🙂

  6. Hihihi, c’est vrai qu’elle ressort carrément bleue sur les photos !!! C’est marrant de voir comment les choses se transforment quand on les fige !!! Mais ça ne change rien au fait que cette robe est canon !!! Elle te va vraiment très très bien, tu as bien fait de céder à ton envie !!!

  7. Moi aussi je suis tombée en amour de la myosotis. Mais pas encore cousue, ni commandée d’ailleurs. Ton article si enthousiaste me donne encore plus envie. Ce tissu est extra, même si on l’imagine bleu. Et puis elle te va vraiment très bien. J’ai hâte de la coudre, mais dans quel tissu ? Tu peux nous en montrer plein d’autres ça va nous donner des idées.

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.