Nixie, Urban Fairy Patterns

Et bien bonjour à tous ! Prets pour rendre vos copies de la garde robe capsule ?

Ici, le thème de ce mois (si vous avez loupé le précédent article) : Haut en jersey. Et c’est le sweat Nixie de Urban Fairy qui a été choisi !

Oh my sweet Nixie

Oh My God. Big crush sur ce patron. Et comment vous le faire comprendre, sans trop en faire, sans trop en dire. Sans être accusée de favoritisme, ou d’enthousiasme démesuré.

Je dirai qu’il est même plus facile parfois de dire qu’on n’aime pas telle ou telle chose, que le contraire. Je m’explique : la critique négative va peut être soulever des interrogations, des consternations, mais si elle est dite avec respect, elle va être facile à lire et à accepter, sans compter le poids de l’argumentation. D’un autre côté, c’est un tout autre monde. Le monde où tout est bien fait, où tout plait, dans les moindres détails, et ce, à tel point que l’on a envie de s’enthousiasmer à chaque couture, et que l’on trouve rien à redire, tout simplement. Le problème c’est que l’on peut vite saturer de la critique « positive » qui même si elle est utilisée de manière intelligente, peut faire penser à du cirage de pompe bien huilé si vous voyez ce que je veux dire.

Oui, vous aussi, vous connaissez surement, les commentaires du genre « patron coup de cœur »… Mais un patron coup de cœur, ça devrait arriver assez rarement non ? Je veux dire pour moi : un patron coup de cœur doit valider un maximum de critère d’exigence pour être qualifié ainsi ! Portabilité, morphologie, adaptabilité en fonction des saisons, originalité, beauté du vêtement, du patron, etc, etc… Comment font celles qui décrivent des coups de cœur à chaque sortie ? ça sent pas un peu le faux ou le superficiel cette histoire.. ?

Et le pire c’est quand toi même derrière ton écran, tu te dis « tiens, et si je l’essayais, c’est vrai qu’il est sympa tout de même » et qu’après avoir sauté le pas, tu te retrouves avec des imprécisions sur le patron, dans les explications, et que le rendu final, et bien… bof… Du coup, là tout de suite, tu le trouves pas un peu démesuré le terme de patron « coup de cœur ? »

Moi pour être honnête avec vous, j’ai cette appréhension. Cela m’est arrivé quelques fois de vous dire que tel ou tel patron était un véritable coup de cœur pour moi, mais honnêtement ça n’est pas facile à dire. D’ailleurs, il y a des patrons que j’adore et dont je me séparerai pour rien au monde, mais j’ai toujours essayé de tempérer mes billets sur le blog. J’ai l’impression que je ne vais pas être comprise, que l’on va me juger trop hâtivement, et que l’on va me prêter de fausses intentions (et encore plus si on teste certains patrons en avant première ; certaines testeuses sont de suite cataloguées, quand on est testeuse forcément on va aimer le patron et ne lui trouver que des qualités, et bla, et bla).

Et je pense que le pire pour moi, c’est que vous puissiez penser ce genre de chose à mon sujet : « Nan mais cette Clo elle abuse pas un peu ? Des coups de cœur à chaque fois, ça fait pas un peu trop…? Et cette fois ci, un sweat ? Elle nous prend pour un jambon là…! »

Et oui ! On peut tomber follement amoureuse d’un patron de sweat !

Le livret d’explications des patrons d’Urban Fairy fait un peu « amateur » mais le patronage et la planche de patrons ont tout d’une grande. J’ai aimé voir ces jolies lignes de gradation, découvrir la forme boule du devant et du dos que je ne soupçonnais pas en voyant le dessin technique, m’amuser à imaginer la version de mes rêves, et être heureuse car ce vêtement aura été réussi du premier coup, sans aucune difficulté. Et cela en promet d’autres, je vous l’assure.

Je l’ai coupé en taille 46 selon mes mensurations, et c’est clairement un succès ! Les couleurs unies ont la part belle chez moi : je suis partie sur un caramel foncé pour la plus plupart des pièces du corps du vêtement – un coupon de jersey de laine tubulaire que m’avait offert la jolie Louise, tu t’en rappelles ? – je suis super heureuse car la couleur est d’une intensité !!! Le marron peut vite devenir terne, mais ici c’est lumineux et cela me va bien au teint ! Et pour les dessus et dessous de manche, un gris anthracite minéral qui vient structurer les manches.

Le tout donnant un sweat Nixie bicolore, tout ce qu’il y a de plus simple. Mais de terriblement attachant. J’aime les choses et les vêtements simples, mais ça vous le saviez déjà n’est ce pas ?

Patron Fournitures
Nixie, Urban Fairy

13,90 € en format pochette

8,90 € en format PDF

Taille 46 sans modification

1m20 de jersey de laine, couleur caramel

chutes de jersey gris anthracite pour les découpes devant et dos des manches

 

Présentation ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Clarté des explications ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Facilité de réalisation ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Coupe du vêtement ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Points forts Points faibles
Patron de couture disponible au format PDF et au format pochette (et jusqu’à la taille 52 !)Un sew along en vidéo complète le livret d’explication si vous aviez le moindre souci

Demande peu de métrage

Pas besoin d’avoir une surjeteuse ni même de savoir utiliser une aiguille double

Vêtement facile à porter

La pochette fait un peu amateur

Manque peut être une version « annexe » pour pouvoir varier les plaisirs avec ce patron

Technique Coudre des matières extensibles avec les points adaptés de la machine
 A refaire ? Oh que oui ! Je vais m’amuser à marier les couleurs 😉

Tout ça pour vous dire que j’adore ce patron de sweat, et qu’il n’a rien à envier à des marques plus connues dans l’international. Il y a des filles quand même qui ont les couilles de se lancer dans la création de patrons, et que ma foi, leur travail mérite récompense et je suis bien contente de constater qu’Elsa a su faire des modèles jolis, de qualité et accessibles, sans compter tout le service après vente, et toutes les nombreuses vidéos pour nous accompagner dans la couture de ses patrons. Bref, c’était mon coup de cœur du jour. Mais un vrai coup de cœur, celui qui est authentique, passionné et qu’il fallait que je partage avec vous !

Et vous ? Votre capsule du mois les filles ? Que pensez vous de mon sweat et de mon association de couleurs ?

Je vous embrasse

♥    ♥    ♥

 

 

Publicités

18 commentaires sur « Nixie, Urban Fairy Patterns »

  1. J’ai beaucoup moi aussi les patrons de chez Urban Fairy. Ça doit venir de la personnalité d’Elsa également. Elle a l’art et la manière de decomplexer la couture et de la rendre abordable.
    Et je vais aussi tenter Nixie…. pour mes filles et moi ….
    Je voulais aussi te remercier. À travers tes articles, j’arrive enfin à sauter le pas et me lancer dans la couture vêtements,moi qui suis une spécialiste des accessoires ! Et comme je ne suis pas une brindille moi non plus…. je suis souvent tes conseils ! Merci Clo pour tous tes articles 🙂

  2. Ravie de te lire, comme chaque mois, comme chaque fois. Beau coup de chapeau mérité à Elsa. Pour les couleurs, c’est audacieux (oui je sais, c’est la fille au tissu à pois avec passepoil doré dit çà!) mais c’est pas courant je pense d’associer du brun à une couleur sombre? Ca m’intriguait déjà sur les croquis publiés plus tôt 🙂

    Bravo aussi pour le site qui fait peau neuve. J’ai un coup de coeur pour la page d’accueil du site Clo piano du coup! « clos », fallait le trouver 🙂

    J’ai aussi biffé de ma liste le haut jersey ce mois-ci : https://desgaufresauguatemala.wordpress.com/2017/09/30/double-gagnant-jecoudsmagarderobecapsule2017/

    Mes amitiés et excellent début d’automne!

  3. J’adore les couleurs de ton sweat. Surout le caramel. Et les bras bicolores…
    Je te comprends – en ce moment mon coeur bat pout un patron pull raglan tout simple. J’en ai fait trois à la suite.
    Mais pour ma minigarderobe j’ai présenté ce mois ma veste japonais en lin que j’avais déjà cousu en juillet et porter tout l’été. J’adore ton projèt. Il me tiens en ligne. Et tout les vêtement cousu pour la minigarderobe sont un enrichessement pour ma garderobe. Un grand merci
    http://bruellaeffchen.blogspot.de/2017/09/jacket-with-back-tie.html
    Et les autres:
    http://bruellaeffchen.blogspot.de/p/tosew-liste.html

  4. La vie n’est pas faite que de chemises de fou et de robes hyper travaillées, et se lover dans un sweat qui tombe bien avec de beaux tissus est un joli luxe de couturière 😉 J’aime bien le côté bicolore que tu as choisi. Côté capsule, je suis à la ramasse ce mois-ci (et comme je n’avais rien publié en août non plus… je suis à la bourre!!!), mais je continue d’avancer (la chemise est coupée… yapluka :)).

  5. Perso je ne suis pas fan des sweats. Sauf en version masculine. Celui-ci semble très confortable et l’association des deux couleurs le rend original. Il te va bien. Pour l’instant je n’ai pas encore eu de patron coup de coeur. J’aime ce que je couds mais pas de patron fétiche.

  6. Je n’ai pour l’instant pas été très impressionné par les propositions de Urban Fairy, en parti je pense à cause des choix de tissu et des dessins qui me laissent de marbre. J’avoue cependant que voir cette version fini me rend ce sweat plus intéressant… Je pense que je vais essayer de regarder ce qui s’est fait à partir de ce patrons.
    En tout cas j’aime beaucoup ton sweat, ce n’est pas une combinaison de couleurs à laquelle j’aurai pensé, mais le rendu final est chouette et te va bien !
    Et sinon, moi ce mois-ci c’était catégorie maillot https://ibijau.wordpress.com/2017/10/01/septembre-tricher-cest-cool-nettie-closet-case-patterns/

  7. Super sympa ce sweat! il te va vraiment très bien et l’association des couleurs est top… en tous cas je te comprends sur le fait d’écrire sur un coup de coeur. L’avantage est que ton enthousiasme est contagieux et qu’il ma donné une grande envie de découvrir la marque!
    J’y fonce!
    Ici j’avais envie de braver les éléments en m’attaquant à une pièce déjà bien repoussée : le maillot de bain… il ressemble d’ailleurs un peu au tiens, le modèle est un peu plus « blousant » chez moi….
    A bientôt
    https://elodiereveetmamancourt.wordpress.com/2017/10/01/garderobecapsule2017-maillot-jamanota-comment-provoquer-lete-indien/

  8. Très belle réalisation ! Je saute sur l’occasion pour poser une question qui m’intrigue depuis longtemps : comment utilise-ton un coupon de jersey tubulaire….tu coupes un coté pour faire comme s’il n’était plus tubulaire et juste plié en deux ?

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.